Maison

J’achète durable

Posted on
 

Si vous pensez que les produits à usage unique n’ont finalement pas révolutionné notre quotidien et que nous pouvons nous en passer, ce qui suit vous intéresse.

Bouteilles d’eau, lingettes nettoyantes (pour le sol, les sanitaires, le cuir du canapé, le visage, les fesses de bébé…), couches, disques démaquillants, assiettes et verres, serviettes, paille, mouchoirs, tampons, …

Le tout en plastique, jetable et avec un emballage des plus élaboré…

Et pourtant, il est possible de consommer différemment en retrouvant du bon sens et en remplaçant petit à petit nos objets jetables par du durable.

Liste non exhaustive d’objets à usage durable

Le coton

Selon le CNRS, 5 260 litres d’eau sont nécessaire pour produire 1 kg de coton.

J’ai remplacé le coton par des carrés lavables démaquillants (fabriqués à base d’eucalyptus et acheté sur le site les tendances d’Emma). Mais le plus souvent je me démaquille avec du savon d’alep, de l’eau et mes mains…

Les bouteilles en plastique par des gourdes ou bouteilles en inox (de chez Klean Kanteen ou Qwetch)

Selon un rapport de l’ONU, 9% des plastiques produits dans le monde ont été recyclés et 12% incinérés. Le reste termine donc sa vie dans les décharges, les océans ou encore les canalisations.

La lime à ongle en carton par une lime à ongle en verre ou fer

Le rasoir jetable par un rasoir acier inoxydable (la lame dure plus d’un an)

Les bandes de cire visage ou produit décoloration par un ressort épilateur visage ou par des séances d’épilation définitives

Les tampons par une coupe menstruelle lavable et réutilisable

L’essuie-tout par des lingettes ou des éponges en microfibre qui passent en machine

Les serviettes de table par des lingettes de petites tailles en bambou (également sur le site les tendances d’Emma)

Le produit à vitre  par une lingette lavable  « Brill’tout » (voir l’entretien de la maison à moindre coût)

Les lingettes pour le sol par une serpillère en microfibre lavable (Easy wring and clean de chez Vileda)

Le plumeau à poussière rechargeable par un plumeau en microfibre à manche télescopique qui peut se déhousser pour passer en machine

L’éponge double face de la cuisine par une brosse à vaisselle en acier – je conserve le manche et ne change que la brosse – (marque Rosle) et une éponge à récurer en acier (qui dure généralement une année)

Le thé en sachet par du thé en vrac avec une boule inoxydable

Les capsules de café N…, par des capsules rechargeables compatibles (de chez Ecocaps) ou revenir à la traditionnelle machine à expresso et ainsi choisir votre café

Le papier cuisson par un tapis de cuisson en silicone sans BPA certifié FDA et LFGB et qui supporte des températures de -40° à +250° (de marque Backhaus)

Et les produits que j’ai laissés tomber définitivement

Les mouchoirs en papier – si nous devons nous moucher, nous prenons du papier toilette que nous jetons directement dans les WC – mais le plus souvent un peu d’eau au sel marin dans chaque narine permet de stopper le nez qui coule

Les cotons de tige – un lavage à l’eau suffit

Le film alimentaire et l’aluminium – pour le transport : des contenants en verre (Lock & Lock) ou en plastique (Emsa clip & close) – et dans le frigo : une assiette plate sur le dessus du plat fait parfaitement l’affaire

Les sacs congélation – j’évite de congeler, mais si c’est le cas j’utilise mes boites en verre ou plastique

Le « Durable » simplifie le quotidien puisque nous n’avons plus à penser indéfiniment à acheter, transporter, jeter ou recycler une multitude de produits.

S’interroger sur ses habitudes de consommation prend un peu de temps, mais au final permet d’alléger son quotidien – et son porte-monnaie – de manière vraiment significative…

…Sans compter qu’enfin j’ai de la place dans mes placards…

N’hésitez pas à compléter cette liste en me laissant un petit commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *