Bien-être

Je respire en conscience

Nous ne choisissons pas l’air que nous respirons, mais nous pouvons choisir comment nous respirons.

Et si l’on commençait par la base de la vie, la Respiration.

Aujourd’hui, l’ensemble de la planète a conscience du dérèglement climatique et de ses conséquences.

Mais, nous sommes confrontés à une telle masse d’informations au quotidien que nous en oublions pourquoi nous voulons protéger notre environnement.

Oui pourquoi ?

Pour pouvoir juste RES-PI-RER

Pas d’oxygène = pas de vie

Pas d’oxygène = pas d’eau = pas de nourriture.

En plus de nous permettre de vivre, le fait de respirer a également une multitude de bienfaits sur notre organisme.

Bien respirer permet de masser son système digestif

Inspirer profondément en 3 temps :

  • soulever les clavicules
  • écarter les côtes
  • gonfler le ventre

Expirer lentement en 3 temps à l’inverse :

  • rapprocher le nombril de la colonne
  • rapprocher des côtes
  • abaisser la clavicule

Bien respirer entretient son système nerveux

Le fait de se poser au cours de la journée pour être en pleine conscience permet de calmer son mental et gagner en minutes de sommeil.

Si j’ai besoin de détresser ou ralentir le rythme, je me concentre sur l’air qui rentre et qui sort en prononçant à l’inspire « je respire simplement » et à l’expire « simplement je respire »

Il est possible également de visualiser un endroit de nature où vous avez pu respirer confortablement.

Une forêt, une rivière, un bord de mer, le haut d’une piste de ski…

Bien respirer permet de repérer ses aspirations

En ralentissant le rythme et en prenant conscience de ce que nous vivons et de ce que nous ressentons, nous pouvons clarifier nos besoins.

Pour ensuite, s’affirmer en les exprimant de manière simple et précise.

Cette méthode, issue de la communication non violente, permet bien souvent de ressentir un soulagement par rapport à une situation inconfortable.

Pour conclure, nous sommes libres de respirer correctement et profondément en conscience n’importe où.

Et pourquoi pas après avoir lu cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *