comment maîtriser son budget ?
Bien-être

Maîtriser son budget en 7 étapes

Après les gestes de premiers secours, maîtriser son budget devrait être « la » matière obligatoire enseignée à l’école

Seulement comment tenir un budget si nous ne savons pas gérer nos dépenses ?.

Comment ne pas être effrayé par nos besoins exponentiels et découragé par la rigueur nécessaire à la tenue d’un budget ?

Pas de panique, une fois les étapes ci-dessous mises en place, il suffit de suivre régulièrement ses comptes afin qu’ils soient en adéquation avec vos projets de vie.

Règle n°1 – l’argent est un moyen et non une fin

S’enrichir toujours plus ne peut pas être le but d’une vie.

Le risque est grand de passer à côté de bonheurs simples et immatériels comme la réalisation de soi.

« L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître » –

Alexandre Dumas fils

L’argent doit rester un simple outil au service de nos projets

Règle n°2 – Ne dépensez que l’argent que vous avez

Les anciens, qui connaissaient la valeur de l’argent, utilisaient cette règle de base.

Pas d’argent = pas d’acquisition

Les crédits à la consommation et autres facilités de paiement n’étaient pas monnaie courante comme aujourd’hui.

Règle n°3 – différencier une dépense d’un investissement

Payer des cours particuliers de math à votre enfant pour l’aider à obtenir le bac peut être un investissement.

Acheter un écran plat à peine plus grand que celui que vous avez déjà parce qu’il est en promo et que « c’est-une-super-affaire« , c’est une dépense.

Vous serez toujours sollicité à acquérir plus.

A vous de décider si cette acquisition en vaut la peine.

Va-t-elle vous permettre de réaliser un projet ou seulement vous amener un bien être immédiat ?.

Règle n°4 – calculer son salaire horaire

Pour un travail à temps complet à 35h, il s’agit de diviser son salaire par 134

Exemple : 2100 €/134 = 15,67 euros de l’heure

Ce calcul permet ainsi de se rendre compte de la valeur du bien par rapport à votre niveau de vie.

Ces chaussures à 30€ valent-elles vraiment deux heures de votre temps ?.

Sans compter que pour se sentir mieux, il n’est pas obligatoire d’acheter.

Il existe un grand nombre d’activités gratuites comme marcher, créer, jouer, partager…

Règle n°5 – répertorier ses dépenses récurrentes

Il s’agit de lister les dépenses prélevées périodiquement

Reprenez vos 6 derniers relevés de compte et n’oubliez rien.

Les dépenses au semestre ou à l’année seront à ramener au mois.

Certes, ce travail est fastidieux au début, mais à terme il vous permettra d’obtenir une photographie instantanée du minimum qu’il vous faut pour vivre pour un mois

Bien entendu, l’objectif est de réduire la grande majorité de ces dépenses récurrentes.

Donc, dans un second temps, il s’agira de :

  • renégocier tous vos contrats type assurances, crédits conso, abonnements…
  • supprimer les dépenses récurrentes dont vous n’avez plus l’utilité ou celles dont vous pouvez vous passer (acheter durable et l’entretien de la maison à moindre coût)
  • mensualiser ces dépenses avec une date de retrait la plus proche de la date de versement de votre salaire
  • économiser sur vos consommations quotidiennes, notamment au niveau de l’énergie et de l’eau

Règle n°6 – définir un plafond hebdomadaire de dépenses courantes

Par dépenses courantes, il faut entendre tout ce qui est nécessaire pour vivre mais qui peut être modulé ou réduit.

Exemples : les dépenses d’alimentation, d’hygiène, de soins, d’habillement, de transport, de loisirs…

Le principe est le suivant :

Par semaine, vous pouvez fixer un montant plafond.

Exemple : 1 adulte = 100€ /semaine ; 1 enfant = 50 €/semaine

Ainsi, le budget hebdomadaire des dépenses courantes d’une famille de deux adultes et deux enfants équivaut à 300 € par semaine.

Règle n°7 – ouvrir des comptes bancaires différents

Si tout votre argent est placé sur un seul compte courant, vous pouvez être sûr qu’à la fin du mois il ne restera rien.

En tout début de mois, placez de l’argent sur un compte différent de votre compte courant.

Dans un premier temps, si vous ne pouvez placer que 20 €/mois, dites vous que c’est déjà bien.

Au fil des mois, et de la gestion maîtrisée de votre budget, vous pourrez augmenter ce montant.

De plus, grâce aux intérêts composés – qui sont réinvestis pour devenir à leur tour porteur d’intérêt – plus tôt vous placez votre argent, plus il vous rapporte.

Le mieux est d’avoir trois comptes :

  • un compte courant constitué d’environ 70 % de vos revenus
  • un compte épargne courte, type livret A constitué d’environ 10 % de vos revenus
  • un compte épargne longue, type assurances vie… constitué d’environ 20 % de vos revenus

Soyez toujours acteur de votre épargne.

Choisissez des placements financiers responsables qui concilient performance économique mais aussi impact social et environnemental.

Bien entendu, cette répartition n’est donnée qu’à titre indicatif et peut être modulée selon vos projets d’investissement.

En effet, vous pouvez consacrer une part de vos revenus à des projets caritatifs et/ou de financements participatifs

La gestion d’un budget une fois maîtrisée fait partie des habitudes de vie au même titre que faire ses courses hebdomadaires ou choisir ses vêtements le matin.

En résumé : Pour dépenser peu et utile…

  • Considérez l’argent comme un moyen et non une fin
  • Ne dépensez que l’argent que vous avez
  • Différenciez une dépense d’un investissement
  • Calculez votre salaire horaire
  • Répertoriez vos dépenses récurrentes
  • Définissez un plafond hebdomadaire de dépenses courantes
  • Ouvrez des comptes bancaires différents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *